top of page

Emmanuelle Benoliel, ex CMO de Aircall

Dernière mise à jour : 16 avr.


Emmanuelle Benoliel





Emmanuelle : le castor du marketing



Emmanuelle Benoliel a rejoint Aircall il y a quatre ans, après plusieurs belles expériences en marketing B2B SaaS. Rapidement nommée CMO de la licorne, elle a décuplé les cordes de son arc pour accompagner l’entreprise dans son hypercroissance. Celle qui se considère comme une « buildeuse » partage avec nous les apprentissages qu’elle tire de sa première expérience à la tête d’une équipe de 50 personnes.


Marketing et sales, une synergie gagnante


Attirée par les start-ups depuis toujours, Emmanuelle a bien vite quitté les salles de marché pour s’épanouir dans l’univers de la tech. Quand elle arrive chez Aircall, elle ne s’occupe que de la génération de la demande pour l’Europe. Mais les lois du scale-up sont immuables, elle élargit donc son champ d’action en récupérant l’Amérique du Nord, puis le marketing de la marque, des produits… Jusqu’à chapeauter l’ensemble des services. Son meilleur allié ? Les sales ! « Sans un binôme fort avec le sales leader d’un compte ou d’un marché, on n’arrivera pas à réussir. Ni eux, ni nous. »


Pensée court-termiste ou investissement dans la marque ?


Le marketing en SaaS est particulier, car il est presque exclusivement orienté revenus. Les efforts d’Emmanuelle vont donc dans deux directions : proposer des actions qui génèrent rapidement des leads ou du revenu en ciblant les 5 % du marché déjà prêts à acheter ; et tenter de convaincre la direction d’investir dans la marque pour la faire connaître aux 95 %. « Ça m’énerve de devoir penser uniquement à court terme. La marque est plus que jamais importante pour atteindre nos objectifs de chiffre d’affaires ! C’est le seul moyen que les gens pensent à nous quand ils ont un besoin spécifique. »


Le CMO à l’ère de l’intelligence artificielle


« Nos métiers sont en train d’évoluer en intégrant l’intelligence artificielle pour aller plus vite. » Mais il n’y a pas que ça qui change. Le scope du CMO est de plus en plus large, et Emmanuelle doit désormais gérer aussi bien la demande que l’image de marque, le design, le digital, la data… Son secret pour rester à la page est vieux comme le monde, et n’a pas encore été remplacé par l’IA : le réseau de pairs. Elle appartient à plusieurs communautés qui échangent leurs bonnes pratiques, leurs expériences et leurs problèmes, qu’ils soient opérationnels ou stratégiques. « C’est satisfaisant, on se sent moins seule. Mais cela reste un échange basé sur le ressenti d’une ou de quelques personnes. Il faudrait un système de formation clair des CMO, en dehors des pairs. »


Construire la croissance


Emmanuelle est convaincue que pour qu’une entreprise réussisse sa croissance, il faut des profils différents à chaque étape. La sienne, c’est le démarrage. « Je me considère comme une buildeuse, construire de 0 à 100 millions de revenu annuel m’éclate, parce que tout est à faire. » Alors notre castor construit, répare, agrandit et consolide, pour ensuite passer le relais à ceux qui meublent et décorent l’intérieur. En 4 ans, la CMO d’Aircall aura tout appris du management, de la création de notoriété, du rôle de cadre supérieur, et bien plus encore.


Quel sera son prochain chantier ?


[MAJ avril 2024] Depuis notre interview, Emmanuelle a quitté Aircall. Elle orchestre le marketing de Payfit et embrasse une nouvelle voie, celle de CEO avec le lancement d'UnlockM, une plateforme communautaire pour les leaders marketing.







Comments


bottom of page