top of page

Kevin, le capitaine


Kevin Le Port

Comment passe-t-on de la vision spécialisée de l’ingénieur à celle, à 360°, du chef d’entreprise ? Comment aborde-t-on l’incertitude de l’entrepreneuriat quand on est coutumier de l’étude précise de données ?



« Je suis ingénieur opérationnel de formation. J’aime le fait d’apporter une solution technique à une problématique ». C’est en ces mots que Kévin Le Port, CEO et co-founder de Beeldi, définit son approche professionnelle. Ainsi, comment passe-t-on de la vision spécialisée de l’ingénieur à celle, à 360°, de l’entrepreneur ? Comment aborde-t-on l’incertitude de l’entrepreneuriat quand on est coutumier de l’étude précise de données ?

 

Entreprendre, ou savoir s’adapter à un changement de paradigme


C’est un grand plongeon qui implique un changement de paradigme. « Au début, c’est un saut dans l’inconnu, mais un saut qui ne se fait pas à l’aveugle. Cela se fait progressivement, avec beaucoup de communication et en restant terre à terre » explique Kévin. Incubé pendant deux ans chez Agoranov, Beeldi a pris son envol en 2019. Quatre ans plus tard, Kévin Le Port estime que l’entrepreneuriat est une « expérience dont il est fier, et une expérience intense ». Ses bouées pour ne pas chavirer pendant les tempêtes ? La complémentarité des profils qui l’entourent -en premier lieu son binôme associé qu’il dit « opposé mais très complémentaire »-, la capacité d’adaptation et celle de catégoriser les urgences et, surtout, la possibilité de compter sur un entourage de confiance.

 

Tous dans le même bateau 


Car le capitaine Le Port a, avant tout, l’humain chevillé au cœur. « Mes gatekeepers sont ma femme, mon associé et toutes les bulles de confiance créées avec les équipes. Nous sommes tous dans le même bateau » explique-t-il. Et le voilier est devenu navire ! Beeldi compte aujourd’hui 35 salariés qui « ont permis de mieux scaler et qui partagent les mêmes valeurs, un vrai ADN » s’enthousiasme le CEO. Comment dès lors construire et manager une équipe en pleine croissance ? Ici encore, l’humain. « En prenant le temps du recrutement et de l’écoute, en ayant son propre ADN, en restant authentique et en se nourrissant des retours du terrain » explicite Kévin. En étant « un capitaine de bateau ambitieux et réaliste » comme il se définit. En somme, avoir le pied marin, mais les pieds sur terre. Beeldi envisage un déploiement en Europe pour 2025. Vogue vogue Beeldi.


Portrait réalisé avec ♡ par Fanny Raimbault et rédigé par Muriel Tancrez

Posts similaires

Voir tout

L'humA.I.n_ au coeur du marketing de demain

« Pour définir le marketing de demain, nous avons interviewé les plus grandes enseignes françaises. ainsi que quelques digital natives à la percée fulgurante. » Lorsque nous avons lancé ce projet, nou

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page