top of page

Hortense, la ruche


Hortense Harang

Dans ce nouveau podcast, rendez-vous avec Hortense Harang, fondatrice en 2017 de « WeTradeLocal » -plateforme de gestion de filières agricoles locales- et créatrice en 2018 de « Fleurs d’ici », première marque de fleurs 100% fabriquées en France





Ancienne journaliste pour la BBC, ayant couvert la guerre en Afghanistan, celle dont le prénom signifie « qui vient du jardin » a trouvé sa voie dans le commerce durable, notamment de fleurs éthiques.


Elle est aujourd’hui un grand nom de l’entreprenariat, décorée de l’ordre du mérite national. Des terrains de guerre à l’entreprenariat florissant, il n’y a parfois qu’un pas… et un point commun : l’envie d’être utile. Au micro d’Instinct collectif, elle confie sa vision de l’entreprise, les valeurs qui l’animent et ce que son expérience apporte à sa vie. 


L’entreprise comme outil collectif ? Assurément oui.


« J’entreprends comme on fait de la politique. Ce qui m’anime, c’est de travailler à la transformation de la société ».

Semer des bonnes pratiques par l’entreprenariat, voici un de ses fers de lance. L’entreprise durable et prospère, une chimère ? Résolument non. Pour Hortense Harang, une société « sustainable native » (comprenez « durable par essence »), c’est du gagnant-gagnant ! Un modèle qui n’invite pas au renoncement tant que les valeurs, intention et sincérité, sont au rendez-vous. Pour autant, l’entreprenariat à valeur ajoutée n’est pas un long fleuve tranquille, et « il ne faut pas se cramer par engagement » explique-t-elle. 


Au micro, elle nous livre humblement ses recettes pour vivre la création d’entreprise comme un révélateur magnifique qui donne du sens à la vie. Fière des actions menées, elle y confie aussi ses doutes. « Au moins, je n’ai pas à rougir de ce que je fais (…), mais est-ce que nos enfants verront encore des mouettes voler ? ».

Posts similaires

Voir tout

L'humA.I.n_ au coeur du marketing de demain

« Pour définir le marketing de demain, nous avons interviewé les plus grandes enseignes françaises. ainsi que quelques digital natives à la percée fulgurante. » Lorsque nous avons lancé ce projet, nou

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page