top of page

Marion, numéro vert

Dernière mise à jour : 13 mars


Marion Graeffly

Pour cet épisode de notre podcast sur les entrepreneurs qui nous inspirent, nous recevons Marion Graeffly, cofondatrice de TeleCoop, un opérateur de télécom coopératif qui sert l’intérêt collectif et les enjeux environnementaux et sociétaux. Un entretien passionnant sur l’aventure entrepreneuriale à plusieurs, la réflexion sur la sobriété numérique et l’impact de l’exemple.



 Entreprendre pour se réparer soi-même


« Aujourd’hui, on ne parle plus au citoyen, on parle au client. »

Marion est passionnée, vive, souriante, et son enthousiasme est communicatif. Mais avant de fonder TeleCoop, cette Alsacienne a connu une profonde remise en question. L’écart entre les impacts de son travail et l’ampleur de la crise environnementale a créé chez elle une véritable dissonance cognitive. Un cheminement difficile, qui l’a amenée à rencontrer d’autres personnes engagées dans la construction d’une société plus juste.

 

 Le collectif comme unique modèle


Comme chacun le sait, « seul, on va vite, ensemble, on va plus loin ». Marion a mis l’adage en action et a trouvé son bonheur dans le mot « ensemble ».

« En tant qu’entrepreneur, on peut faire beaucoup de choses, mais on n’est jamais capable d’aller aussi loin qu’avec le collectif. »

C’est Marion qui parle, mais derrière sa voix, on entend Pierre, Anne, Julien, et les presque mille sociétaires de TeleCoop. Cette coopérative veut remettre le débat sur la place du numérique au cœur des enjeux. Ici, une personne = une voix. On est loin de la mégalomanie de l’entrepreneur-roi.

 


Quand les citoyens s’emparent des sujets de société, ça fonctionne


« On est des entrepreneurs, pas des sachants. Le collectif et le débat permettent d’avancer ensemble. »

Chez TeleCoop, il n’y a pas d’ingénieurs en télécoms. Rien que des citoyens qui veulent prouver aux autres opérateurs de téléphonie qu’il est grand temps de se pencher sur la question de la sobriété numérique. Et au reste du monde, qu’on peut répartir la richesse et le pouvoir autrement. Ce ne sont pas des idéalistes, ce sont des activistes.

Aujourd’hui, TeleCoop compte plus de 5500 abonnés, qui ont tous une réflexion active sur leur consommation de données mobiles et sur la durabilité de leurs appareils de téléphonie. Et quand une jeune entreprise arrive à nous faire questionner sur les dérives du tout-numérique et à chercher plus d’équilibre, elle a déjà presque tout gagné.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page